- A la nuit venue,  elle s'y étendit. Peu après, elle sentit une présence à ses côtés et entendit une voix douce, qui lui demanda de ne pas lui regarder le visage. 
Pensant que, telle était la décision de l'oracle, elle s'exécuta.

Elle obtint peu de jours après la permission d'aller revoir ses parents. 

Ses soeurs, la voyant si heureuse, voulurent instruire le doute dans son coeur en réveillant l'image de l'oracle. 

La nuit suivant son retour, Psyché ne put s'empêcher de vouloir voir cet  époux, dont elle était si amoureuse. Éclairée à l'aide d'une  lampe d'huile, elle le regarda.

Elle découvrit alors dans toute sa beauté, Cupidon. Mais, une goutte d'huile coula de la lampe,  et vint tomber sur son épaule. 
Cupidon se réveilla en sursaut et disparut. 

Psyché, désemparée, s'adressa à Vénus.  Vénus, si jalouse,  fit de Psyché son esclavepour que s'exauce son voeux et lui demanda de réaliser toutes les tâches qu'elle se verrait demander.
 Psyché, par amour, exécuta toutes les tâches. 

L'une d'elle, l'a fit approcher aux enfers pour ramener un flacon d'eau de Jouvence. 
Sur le chemin de son retour, elle ouvrit ce flacon et sombra dans un profond sommeil. 

Cupidon ne pouvant oublier Psyché tenta de la retrouver. Enfermé par sa Mère dans le palais, tout d'abord ; il ne put s'en échapper que le jour où le désespoir lui permit de s'envoler du lieu qui l'emprisonnait. 

Lorsqu'il la découvrit endormie, il prit son arc et avec douceur,  fit toucher la pointe de sa flèche, son amour.

Page précédente

Psyché, s'éveilla et rempli de joie, Cupidon l'emmena dans l'Olympe où il demanda à Zeus la permission de l'épouser.
 

Elle bût, alors, l'ambroisie qui confèrent l'immortalité put rester unie à l'Amour,  de Cupidon. 

Psüché

On présente en l'idée générale du Mythe, le sens et le symbole de l'Ame humaine purifiée par les passions et les malheurs. 

L'Ame prend alors le sens dans l'Amour, d'une félicité originelle.


Page Suivante